Actualités

L’austérité : une attaque frontale à l’égalité (19 avril 2016)

Plusieurs regroupements féministes québécois partagent l’analyse selon laquelle les politiques d’austérité amplifient la discrimination systémique et qu’elles peuvent bel et bien être analysées dans le cadre de violences systémiques faites aux femmes et ont aujourd'hui émis un communiqué.  Le rapport produit par L’R des centres de femmes le 3 avril dernier apporte de nombreux témoignages éclairants à cet égard.


Le Groupe des 13 consterné par le manque de préoccupations et de budget consacrés à la condition féminine (15 avril 2016)

PolitiqueÉgalitéLes regroupements et groupes nationaux membres du Groupe des 13 réclament la tenue d'une réelle commission parlementaire pour faire le bilan de la politique gouvernementale Pour que l'égalité de droit devienne une égalité de fait qui vient à échéance en 2017 puisqu'ils craignent que le gouvernement sabre encore le financement et les objectifs de cette politique. Les groupes réitèrent également l'urgence de formuler une politique en matière d'agressions sexuelles et l'importance d'utiliser l'analyse différenciée selon les sexes (ADS) pour que les besoins et réalités des femmes soient pris en compte.

Pour visionner le point de presse ou lire le communiqué.


Le programme d'accès à l'égalité pour femmes dans la construction (PAÉF) fête son premier anniversaire et des résultats se font attendre... La Coalition québécoise pour les femmes dans la construction presse le gouvernement d'appliquer le Programme d'obligation contractuelle à la construction (23 mars 2016)

Un an aprCCQPAEF2015ès le lancement du Programme d'accès à l'égalité des femmes dans l'industrie de la construction (PAÉF) Agir pour une mixité réelle en chantier : une responsabilité partagée, la Commission de la construction du Québec constate une croissance très minime de la proportion de travailleuses sur les chantiers. La Coalition québécoise pour les femmes dans la construction presse le Secrétariat du Conseil du trésor d'inclure un Programme d'obligation contractuelle (POC) dans le Règlement sur les contrats de travaux de construction des organismes publics et d'établir rapidement ses modalités d'application afin qu'augmente significativement le nombre de travailleuses sur les chantiers publics. Lire le communiqué.


Soutien à la mission des organismes d’aide à l’emploi pour les femmes : les groupes veulent une réponse dans le budget! (10 mars 2016)

AprèsRépertoireSpécialistesFemmesEmploi des mois d’attente, les seize organismes spécialisés en développement de la main-d’œuvre féminine, présents dans onze régions du Québec, viennent d’apprendre que le comité de travail mis en place l’an dernier par la ministre de la Condition féminine d’alors, Madame Stéphanie Vallée, n’a pu trouver de solution de financement en soutien à leur approche spécifique auprès des femmes démunies et éloignées du marché du travail qui a été amputée de plus de 60 % l’an dernier.

Voir le communiqué et visionner le point de presse ici.


Réponse du mouvement des femmes à la ministre Thériault (1er mars 2016)

À la suite des propos de la ministre de la Condition féminine, Lise Thériault, qui a dit en entrevue cette semaine ne pas se déclarer féministe, le groupe des Treize, un collectif composé de 21 groupes et regroupements féministes qui œuvrent à l’échelle provinciale et régionale à la défense des droits des femmes (et dont le CIAFT est membre), désire réagir. Cet aveu s’accompagne, selon nous, d’une vision stéréotypée et péjorative du féminisme. En effet, la ministre dépeint le féminisme comme une lutte passée et préfère se dire « égalitaire » plutôt que féministe. Est-il utile de rappeler à Mme Thériault que le féminisme dans sa plus simple définition est « l’attitude de [celles] ceux qui souhaitent que les droits des femmes soient les mêmes que ceux des hommes » ? Il est inquiétant de penser que la ministre, responsable de la Condition féminine, possède une si grande méconnaissance du mouvement féministe et du rôle important qu’il a joué et qu’il continue de jouer aujourd’hui pour assurer l’égalité effective pour toutes les femmes. Notre communiqué ici.


ConciliationFTE_LogoCoalition_2016Lancement de la plateforme de la Coalition pour la conciliation famille-travail-études (14 février 2016)

La Coalition pour la conciliation famille-travail-études qui représente près de deux millions de femmes et d’hommes a lancé aujourd’hui sa plateforme politique et demande au gouvernement du Québec la mise en place d’une loi-cadre forçant les milieux de travail et d’études à adopter, après consultation des premières personnes concernées, des mesures pour faciliter la conciliation entre les différentes sphères de leur vie. Alors que le premier ministre a annoncé un changement de cap et l’arrivée en «des eaux plus tranquilles», il est temps que le gouvernement prête attention aux besoins des personnes au travail ou aux études que nous exprimons aujourd’hui en coalition, en espérant que cette force réunie réussisse à faire bouger enfin les choses. Le CIAFT est très fier d'en faire partie et de voir plusieurs des propositions qu'il porte depuis de nombreuses années être reprises dans cette plateforme. Pour lire le communiqué.


OSDMOF_FemmesGroupeesCafeLe CIAFT dépose son mémoire sur le prochain plan d'action de la Politique d'égalité (29 janvier 2016)

Dans le cadre de la consultation en cours menée par le Secrétariat à la condition féminine, le CIAFT a présenté ses priorités pour le prochain plan d'action de la Politique gouvernementale pour l'égalité:

  • La diversification professionnelle en formation et en emploi et les programmes d’accès à l’égalité.
  • La reconnaissance de l’approche des organismes spécialisés en développement de la main-d’œuvre féminine.
  • Le renouvellement de la Stratégie d’intervention à l’égard de la main-d’œuvre féminine d’Emploi-Québec.

D’autres enjeux sont aussi traités dans son mémoire: l’équité salariale, la conciliation famille-emploi-études et l’amélioration des conditions de travail et de retraite des femmes. Pour lire le mémoire. Le Comité consultatif Femmes a également soumis son mémoire, Des engagements en faveur de la main-d'oeuvre féminine, au Secrétariat.


Opposé au projet de loi n° 70 : commission parlementaire et coalition Objectif Dignité (26 janvier 2016)

Le CIAFT fait pcoalitionObjectifdignité_projetloi70artie de la vingtaine de groupes membres de la coalition Objectif Dignité formée à la suite du dépôt du projet de loi n° 70. Le programme Objectif Emploi prévu dans le PL-70 vise à réintégrer au marché de l’emploi les premiers demandeurs d’aide sociale au moyen de mesures d’employabilité obligatoires et de pénalités financières. Le Comité consultatif Femmes en développement de la main-d'oeuvre, dont le CIAFT est mandataire, y a présenté son mémoire. La coalition Objectif Dignité continuera ses actions tant que des changements majeurs ne seront pas apportés à ce projet de loi.


PL70_CoalitionObjectifDignite_dec2015Aide sociale: la nouvelle coalition Objectif Dignité répond au ministre Hamad (1er décembre 2015)

En réponse au dépôt du projet de loi n° 70, le 10 novembre dernier par le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale, M. Sam Hamad, vingt-deux organisations ont lancé ce matin la toute nouvelle coalition Objectif Dignité. Alors que le ministre vise à réintégrer au marché de l'emploi les premiers demandeurs d'aide sociale, au moyen de mesures obligatoires et de pénalités financières, la coalition Objectif Dignité propose plutôt la mise en place de mesures permettant une réelle sortie de la pauvreté pour les personnes assistées sociales, tout en assurant leur dignité.  Le Programme Objectif Emploi, pierre angulaire du projet de loi n° 70, s'adresserait aux personnes qui font une première demande d'aide sociale et qui n'ont pas de contrainte médicale à l'emploi reconnue. Sur les 17 000 nouvelles demandes, une forte proportion provient des jeunes ou des personnes immigrantes. Lire le communiqué.